Signal CPC technologies

Bain de bouche, technologie CPC et lutte contre le SARS-CoV-2

Une nouvelle étude met en évidence l’efficacité d’un bain de bouche contenant du CPC pour aider à lutter contre la transmission du virus responsable de la COVID-19

Les résultats préliminaires d'une nouvelle étude d'Unilever ont révélé qu'un bain de bouche contenant la technologie CPC pourrait aider à réduire de 99,9%1-2 la charge virale du SARS-Cov-2, le coronavirus responsable de la COVID-19. Ces résultats suggèrent que l’utilisation d’un bain de bouche au CPC pourrait être une mesure préventive supplémentaire aux gestes barrières recommandés par le gouvernement et Santé Publique France, tels que le lavage des mains, le port d'un masque et la distanciation sociale.    

Signal défense active

SARS-CoV-2 présent dans la bouche (Copyright Unilever)3,4


Le virus qui provoque la COVID-19 se transmet principalement de personne à personne par les gouttelettes de salive expirées ou par les sécrétions nasales. Par conséquent, la réduction de la quantité de virus dans la bouche en utilisant un bain de bouche doté de la technologie CPC (cetylpyridinium chloride, ou chlorure de cetylpyridinium) pourrait contribuer à réduire le risque de transmission du virus.

Unilever a travaillé avec les laboratoires Microbac pour effectuer des tests afin de voir si un bain de bouche doté de la technologie CPC pouvait réduire la charge virale de coronavirus. Les recherches ont été effectuées de manière indépendante, dans un environnement de laboratoire contrôlé. 

Les résultats préliminaires montrent qu'après 30 secondes de rinçage, la formulation du bain de bouche contenant 0,07% de CPC a permis de réduire la quantité de coronavirus SRAS-CoV-2 de 99,9%1,2. La durée d'utilisation recommandée d’un bain de bouche étant de 30 secondes, les tests reflètent ainsi les conditions d’utilisation préconisées.  Par conséquent, ces résultats suggèrent que l'utilisation régulière d'un bain de bouche contenant la technologie CPC pourrait constituer une mesure supplémentaire pour aider à prévenir la propagation de la COVID-19.

Signal défense active

Les résultats des recherches d'Unilever suggèrent ainsi que l'utilisation d’un bain de bouche doté de la technologie CPC pourrait être une mesure supplémentaire importante pour aider à réduire la transmission du virus responsable de la COVID-19, en plus d'autres mesures préventives quotidiennes incluses dans les directives de santé publique existantes comme le lavage de mains, le port du masque ou la distanciation physique.

Signal défense active


La gargarisation est utilisée depuis longtemps dans divers pays ; cette photo de 1935 a été prise dans le cadre des mesures préventives contre la grippe.
 

Pour plus d’informations sur cette étude, veuillez consulter l'article suivant :  Bain de bouche, technologie CPC et lutte contre le SARS-CoV-2

Retrouvez nos bains de bouche Signal avec technologie CPC

 

*1 Test in vitro tentant de simuler la charge virale dans la bouche.

*2 Résultats soumis à un audit final.

*3 Wölfel R, et al. Virological assessment of hospitalized patients with COVID-2019. Nature 2020; 581(7809):465-9.

*4 Stadnytskyi V, et al. The airborne lifetime of small speech droplets and their potential importance in SARS-CoV-2 transmission Proc Natl Acad Sci U S A. 2020; 117(22):11875-7.

Partagez ceci

Pour partager ce contenu veuillez accepter nos cookies